Psychologie périnatale : de quoi s’agit-il ?

psychologie périnatale

C’est au moment de mes études que j’ai commencé à m’intéresser à la psychologie périnatale. Ce domaine de la psychologie est encore peu connu même si aujourd’hui, la majorité d’entre nous conçoit qu’un bébé n’est ni un adulte format miniature, ni une machine qui a seulement besoin de manger, dormir et d’être changé.

Psychologie périnatale : de quoi s’agit-il ?

La psychologie périnatale peut se résumer sur l’étude et l’ensemble des connaissances sur les comportements, processus et manifestations psychiques pendant la période périnatale. La périnatalité ou période périnatale se définit comme l’ensemble des processus liés à la naissance, allant de la contraception jusqu’aux premiers mois de la vie du nourrisson.

Elle englobe le désir d’enfant, le diagnostic anténatal, la grossesse, l’interruption (volontaire) de grossesse, l’accouchement et l’allaitement (qu’il ait lieu ou non). Le but est de proposer un espace d’écoute et de réflexion afin d’accompagner la grossesse et l’accouchement afin que ce moment si singulier dans la vie d’une femme et d’un homme puisse se vivre au mieux.

Pourquoi une psychologie spécifique ?

Comme j’ai déjà pu l’aborder rapidement dans un premier podcast et article, la psychologie de la femme et notamment de la femme enceinte n’a rien à voir avec la psychologie “classique”. Certaines manifestations qui seraient de l’ordre du “pathologique” pour une personne lambda peut être tout à fait normal pour une femme enceinte ou une jeune maman.

Aussi, l’approche des questions telles que la contraception, l’IVG, les fausses couches, etc. nécessite une écoute et une ouverture spécifique qui n’existe pas toujours chez tous les professionnels médicaux et paramédicaux. Choisir un professionnel spécialisé dans un domaine permet de s’assurer un accompagnement au plus juste dans son expérience de vie.

Psychologie périnatale : quelles types d’intervention ?

Les interventions peuvent se décliner sans limite : l’activité du psychologue, en tout cas la mienne, s’adresse à la fois aux particuliers, aux collectivités et autres instituons publiques mais aussi le secteur associatif, privé. Il peut s’agir de consultations, d’ateliers, de conférences, etc.

Mon but est de faire en sorte que la parole se libère sur le sujet – notamment via différents supports de communication tels que les médias et réseaux sociaux qui permettent de toucher plus largement.

Autre article sur la périnatalité : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *